topblog Ivoire blogs

31/10/2013

rencontre entre le Maire Amidou Sylla et le collectif des chefs traditionnels du 24/10/2013 à 10h45mn

DSC00995.JPG

12:16 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

26/10/2013

image

DSC00148.JPG

18:47 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

La Côte d’Ivoire se dote d’un budget de 4 248 milliards de francs CFA

L'Etat ivoirien s'est doté mercredi d'un budget de 4 248 milliards de francs CFA pour l'année 2014, en hausse de 9,4% par rapport à l'année passée

"Ce budget évalué à 4 248 milliards de francs CFA est en hausse de 9,4% par rapport à celui de l'année écoulée, avec un taux de croissance économique projeté à 9,1%", a indiqué le porte- parole du gouvernement, Bruno Koné, au sortir d'un conseil des ministres.

Selon lui, ce budget s'exécutera dans un contexte de " consolidation de la paix et de la croissance économique", après la meurtrière crise post-électorale de 2010-2011.

Le budget 2014 vise prioritairement le renforcement des infrastructures sociales de base, la promotion de l'emploi, l'amélioration de l'offre de santé, l'appui au développement agricole et l'éducation, a ajouté le porte-parole du gouvernement.

Avec ce budget, l'Etat devrait pouvoir recruter 15 000 nouveaux agents dont 9 496 pour le secteur de l'éducation et 4 859 pour le domaine de la santé à la Fonction publique qui compte déjà plus de 100 000 fonctionnaires.

Le projet de loi de finances doit être adopté par l'Assemblée nationale avant son exécution.

 Source : Xinhua

2928938044.jpg

18:25 Écrit par SYLLA dans ACTUALITÉ NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

la carte d'anyama

cache_2427338945.jpg

17:39 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25/10/2013

ANYAMA: l’installation du comité sous-préfectoral de Recensement General De la Population et de l’Habitat d’Anyama.

DSC00239.JPGLe mercredi vingt et trois octobre  deux mil treize,  à la salle de mariage de la Mairie d’Anyama, s’est tenu la mise en place du comité sous- préfectoral de recensement général de la population et de l’habitat.

Cette cérémonie s’est tenue de 15 heures 37 minutes à 17 heures 30 minutes, elle était présidée par le Préfet d’Abidjan, Monsieur Issa DIAKITE.

Etaient présents, outre le  Préfet, le Sous-préfet, le Maire, Monsieur Amidou SYLLA, l’un des députés suppléants d’Anyama, le Directeur régional de l’Institut National de la Statistique ; quatre, des cinq adjoints aux maires, l’ensemble des services de la Mairie et l’ensemble des services administratifs de la commune, ainsi que la notabilité traditionnelle et religieuse de la ville.

Quatre points figuraient à l’ordre du jour : d’abord le mot du Sous-préfet, ensuite ceux du Préfet et du Directeur régional de l’Institut National de la Statistique et enfin l’installation par le Préfet du comité sous-préfectoral du RGPH.

Le sous-préfet, pour ce qui est du premier point a planté le décor à travers la lecture du cadre institutionnel du recensement ; Madame le Sous-préfet a parcouru la décision portant création du comité sous-préfectoral du RGPH : la constitution et les décrets subséquents, les arrêtés instituant le comité ont été portés à la connaissance de l’assistance. Elle a ensuite passée la parole au Préfet pour aborder le second point à l’ordre du jour.

Le gouverneur a d’abord remercié le Maire de la commune, Monsieur Amidou SYLLA pour l’accueil chaleureux qui lui est sans cesse réservé à  Anyama, chaque fois qu’il foule son sol;  il s’est ensuite excusé pour le retard qu’il a accusé. Il a abordé la raison qui motivait le  rassemblement de ce jour, qui est l’installation du comité sous-préfectoral du RGPH. Le Préfet à salué la parfaite entente et collaboration entre le Sous-préfet et le Maire pour avoir accepté d’installer un comité unique pour la commune et la sous-préfecture ;il a fait l’historique du RGPH en Cote d’ivoire ,qui a commencé en 1975 pour le premier recensement, 1988 pour le second, le troisième est intervenu en 1998, un quatrième devrait avoir lieu en 2008, mais le contexte de crise ne l’a pas permis ; c’est donc ce quatrième recensement qui se déroulera en 2013.

Le préfet a retracé la hiérarchie du comité sous –préfectoral, qui a au sommet le comité national pour le RGPH, ensuite le comité technique du RGPH, enfin les comites locaux qui comprennent les comites de Districts, les comités de Départements, les comités sous-préfectoraux et les comités communaux. Le gouverneur a passé  la parole au Directeur régional de l’Institut National de la Statistique pour son exposé sur les enjeux du RGPH.

Le Directeur de l’INS, en tant que personne ressource, a insisté sur les aspects techniques du recensement ;il a précisé que le recensement concerne les personnes de tous âgés ;le recensement une fois effectué est irréversible, ce qui signifie qu’une personne une fois recensée même si elle décède par la suite ne sera pas radiée de cette liste ;les nationaux et les non-nationaux sont concernés par ce recensement ; ce sera un recensement assisté par ordinateur , tous les sites ont été préalablement cartographiés par GPS( guidage par satelite).L’enjeu de ce recensement,c’est la planification par l’Etat de tous les investissements en faveur des populations. Le Directeur de l’INS s’est après soumis aux questions de son auditoire,  aidé en cela par le Préfet d’Abidjan.

Les questions posées reflétaient leurs auteurs ; Monsieur AMON, en tant que chef du cadastre, à la direction des impôts à Anyama, a souhaité que ce recensement soit couplé avec le recensement foncier pour accroître les recettes des impôts fonciers  et partant les recettes de l’Etat. Monsieur LOBA, conseiller municipal résidant au village d’AZAGUIE BLIDA, s’est inquiété de savoir s’il y avait eu une grande sensibilisation dans les villages pour faire sortir les non- nationaux qui auraient peur de se faire recenser. Le troisième adjoint au Maire, Monsieur DIARRASSOUBA YAYA, s’est lui inquiété des incidents récurrents entre les communes d’Abobo et d’Anyama, incidents dus à des difficultés de limites territoriales entre les deux communes. Monsieur Fofana, vice- président de la chambre des métiers a souhaité savoir si les hommes de métier pouvaient avoir accès aux logements sociaux.

En réponse le Préfet a fait savoir au chef du cadastre, que les textes juridiques qui avaient été pris pour ce recensement étaient bien précis sur le recensement de la population et de l’habitat ;il a dit qu’il ne fallait pas confondre les recensements au risque d’emmener certaines personnes qui voudraient échapper à l’impôt foncier à ne pas se faire recenser ;il a terminé sur la question en précisant qu’il fallait que la recensement soit sincère :que les personnes recensées donnent des informations vraies ;qu’elles se fassent recenser à leur lieu de résidence et une seule fois.

En ce qui concerne la sensibilisation des populations étrangères, il a invité tous les acteurs en ville comme au village à s’impliquer.

Les querelles sur les limites des communes ne sont pas des problèmes propres a Anyama et Abobo, a dit le préfet, il a aussi été saisi d’un contentieux identique concernant Bingerville et Cocody, il a dit être saisi des plaintes et à promis dans les meilleurs délais la production de textes pour mettre fin à ces contentieux. Le préfet à procèdé à l’installation proprement dite du comité.

Les membres du comité ont été nommément  appelés par le Sous –préfet, et ont tour à tour pris place devant l’assemblée ;ce comité a pour mission la conduite technique des Operations de recensement et de l’exécution des décisions arrêtées  par le comité national du RGPH ;les membres de ce comité sous –préfectoral du RGPH sont d’horizon divers(voir décision n°438/SPAN/CAB portant création du comité).Les membres se sont vus remettre individuellement leurs charges par le Préfet ;il s’en est suivi une photo de famille sur le parvis de la Mairie, un cocktail offert aux invités à mis fin à cette rencontre à 17heures 30 minutes                      

14:58 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

21/10/2013

ANYAMA:rencontre du maire Amidou Sylla avec les religieux musulmans

DSC_0313.jpg

COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE DU MAIRE AVEC LES RELIGIEUX MUSULMANS

 

         Dans le cadre de sa nouvelle politique de communication avec ses administrés, politique qui initie la concertation des populations avant toute décision et  l’information des populations après toute décision ; le maire de la commune d’Anyama, AMIDOU SYLLA a rencontré les  membres de la communauté musulmane le lundi 21 octobre à 10 heures dans la salle de mariage de la mairie d’Anyama.

         Il s’est agit pour le maire de leur souhaiter les meilleurs vœux après  la tabaski et de régler le malentendu né de l’organisation de la prière ce jour-la.

           Apres les bénédictions d’usage  de l’imam de la mosquée centrale, le Maire a planté le décor en déplorant la mauvaise organisation le jour de la prière de la fête de tabaski, notamment en ce qui concerne les sièges des officiels du jour, que sont le sous-préfet, le maire, et leur délégation ; le maire a souhaité que dorénavant les autorités municipales soient associées à toutes les organisations des prières les jours  de fête.

          La parole a été donnée à l’assemblée des religieux pour réagir ;c’est à l’ Imam central que l’honneur est revenu de prendre la parole en premier ;le religieux  a dit être désolé de l’incident de la fête et a souhaité que pour les prochaines fêtes , il y ait une collaboration entre la mairie et la mosquée ; les autres intervenants , tour à tour ont souhaité que les autorités municipales avisent les religieux quelques jours avant les fêtes pour que les commodités pour leur accueil soient  prises.ils ont  remercié le maire pour l’invitation et pour toutes les actions entreprises  pour la communauté musulmane.

           C’est dans une atmosphère conviviale que le maire et les religieux se sont quittés en espérant travailler en collaboration pour l’organisation des prières lors des prochaines fêtes           

 

                                                                                          SERVICE COMMUNICATION

15:52 Écrit par SYLLA dans INFO MAIRIE D'ANYAMA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/10/2013

ANYAMA:LE MAIRE AMIDOU SYLLA EQUIPE LES SERVICES DE LA MAIRIE

pc.jpg

LE MAIRE DE LA COMMUNE D'ANYAMA MONSIEUR AMIDOU SYLLA EQUIPE LES DIFFÉRENTS SERVICES DE LA MAIRIE EN ORDINATEURS.CELA PERMETTRA A LA MAIRIE d'OFFRIR AUX POPULATIONS DES SERVICES DE QUALITÉ ,PERFORMANTS ET PLUS MODERNES.

15:02 Écrit par SYLLA dans INFO MAIRIE D'ANYAMA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg