topblog Ivoire blogs

19/11/2013

Amidou Sylla, maire RDR d’Anyama : “Je demande pardon et avançons ensemble”

 

 Interview

Amidou Sylla, maire RDR d’Anyama : “Je demande pardon et avançons ensemble”

Mis en ligne le Jeudi 14 Novembre 2013 | Le Patriote



Maire de la commune d’Anyama et cadre du RDR, Amidou Sylla exhorte les militants de son parti à l’union et à la cohésion autour du président Ouattara. Il les invite à résolument tourner la page du passé pour se tourner vers le futur, avec en ligne de mire, la présidentielle de 2015. Aussi évoque t-il ses chantiers pour développer sa cité et y renforcer l’implantation du RDR.

Le Patriote : Le chef de l’Etat a donné le premier coup de pioche pour le bitumage de l’axe Anyama-Abobo. A quel niveau se situent les travaux? 

Amidou Sylla : Ce chantier avait connu de petits problèmes, qui ont été réglés et le chantier avance. La poursuite du travail nous fait plaisir dans la mesure où la préoccupation majeure de la population, c’était le problème de cette voirie. Le président de la République, en plus  du  premier coup de pioche, nous a donnés au moins cinq kilomètres de bitume dans la ville d’Anyama. Le bitume partira de la gare routière au corridor. 


LP : Monsieur le maire, qu’envisagez-vous pour la jeunesse de la commune ? 

AS : Vous savez, la préoccupation de tous les responsables du RDR, aujourd’hui, c’est l’emploi des jeunes. Mon cabinet est à 98% composé de jeunes. Les jeunes du RDR sont les  plus nombreux. Ce sont  eux qui  ont travaillé, ce sont eux qui ont donné leur poitrine pour que nous gagnions l’élection municipale. La première des choses que nous devons faire, c’est de les caser au fur et à mesure.


LP : Quelles sont justement vos priorités ?

AS : D’abord, ce sont les routes. Ensuite, l’éducation, la santé et les marchés. Dans un premier temps, nous venons de réhabiliter trois classes et un bureau, dans un village rattaché à la commune, appelé Abegrokoua. Les entrepreneurs sont sur le chantier des écoles  à Awouabo.  Trois localités sont déjà en chantier. Nous allons nous atteler nous-mêmes à réparer certaines rues de la commune. 


LP : Les femmes se plaignent de n’avoir pas bénéficié du Fonds de la Première Dame à Anyama. Qu’en est-il?

AS : Je voudrais profiter de cette opportunité pour donner la primeur de l’information. Nous venons de recevoir un Fonds de la Première Dame pour toutes les femmes d’Anyama, sans exception. Nous donnerons l’information aux femmes aujourd’hui même (Ndlr : hier), pour qu’elles commencent déjà la formation. Nous nous sommes battus pour qu’Anyama soit inscrit dans ce grand projet puisque toutes les femmes allaient à Abobo. Nous avons fait en sorte que la COOPEC d’Anyama soit inscrite dans le projet. Nos doléances ont été satisfaites et d’ici la fin du mois, on fera la remise des premiers chèques.  


LP : D’autres actions dans le sens du développement ?

AS : Nous avons réhabilité la mairie. Nous nous sommes inspirés du président de la République. Un responsable doit avoir un cadre de travail agréable pour pouvoir réfléchir et résoudre les problèmes de la population. A notre arrivée, nous avons réhabilité la mairie à 98 %. Nous avons acheté une nouvelle benne pour la mairie. La salle de mariage a été aménagée.  Et les hommes quittent même Abidjan pour venir célébrer les mariages ici. 


LP : En revanche côté politique, il y a eu des frictions entre votre camp et celui de Lanciné Camara lors des dernières municipales. Y a-t-il des initiatives pour une réconciliation vraie et sincère entre vous à Anyama ?

AS : Pour ce qui me concerne personnellement et tous ceux qui sont proches de moi, je peux vous dire que des actions positives et concrètes sont posées dans ce sens. 


LP : Avez-vous tendu la main à l’autre camp ?

AS : Bien sûr que oui. Pour preuve, je rends visite souvent au député Siaka Ouattara, à l’honorable Adama Sylla, au Bakary Koné et à Diakité Moalim. Chaque fois, je leur dis que nous devons faire en sorte que le RDR soit uni. Le président de la République me l’a demandé officiellement lors du premier coup de pioche pour les travaux de bitumage. J’ai demandé aux deux députés et même aux anciens parlementaires de nous réunir chez le doyen Lanciné Camara pour penser déjà à 2015. Puisque la précampagne commence en 2014. Et toutes les actions que je pose aujourd’hui, sont dans la perspective de 2015.


LP : Quelles sont justement vos relations aujourd’hui avec le doyen Lanciné Camara ? Puisque vous vous êtes disputés la candidature du RDR à Anyama lors des municipales 2013 ?

AS : C’est du passé. Le RDR est aujourd’hui organisé. Il y a un secrétaire départemental, il y a des secrétaires de section, il y a des commissaires politiques et il y a un maire RDR que je suis.  Le doyen Lanciné Camara est le secrétaire départemental RDR d’Anyama. Il n’y a pas d’ambigüité. Moi, je suis discipliné, je respecte toujours les règlements du parti. La crise des élections est derrière nous. Nous regardons maintenant vers le futur. 


LP : Qu’entendez-vous  faire alors pour implanter davantage le RDR dans les villages d’Anyama ?

AS : Le RDR n’était pas aux affaires. Nous sommes aux affaires aujourd’hui. J’ai reçu tous les chefs des 33 villages. Je suis en train d’oeuvrer pour que le RDR soit implanté dans tous les hameaux de la sous-préfecture. Faites-moi confiance, en 2014, les gens seront étonnés. 


LP : On vous accuse d’avoir maltraité par le passé des militants du RDR. Et cela, certains ne sont pas prêts de l’oublier… 

AS : A ceux-là, je dis que le linge sale se lave en famille. On ne peut pas ramasser de l’eau qui est versée par terre. Nous devons plutôt regarder ce qui nous unit. Le passé, c’est le passé. Regardons nos intérêts. Un maire n’a pas d’autorité sur Abidjan. Un maire ne peut pas faire déplacer une armée pour venir mâter sa population. Mais comme beaucoup de gens ne connaissent pas le rôle d’un maire et ses limites, c’est pourquoi ils disent ces choses-là. Vous vous rappelez que c’était sous l’ère Bédié. Il y a eu beaucoup de choses. Avançons, moi je leur demande pardon. Qu’ils viennent pour qu’on travaille. Laissons ce qui est passé. Le Président de la République et le président Henri Konan Bédié travaillent ensemble. Nous devons travailler ensemble, surtout que nous sommes du même parti. S’il y a un problème, mon bureau est ouvert. Mon domicile est ouvert, c’est chez eux. Ils peuvent venir ensemble pour qu’on règle le problème. C’est ce que je recherche aujourd’hui. 


LP : Les militants estiment que la direction du parti dort quelque peu sur ses lauriers. Qu’en pensez-vous ?

AS : A mon avis, elle travaille bien. Vous savez, un chef a le dos large. Quand ça marche, on ne dit pas que c’est le chef. Quand ça ne marche pas, on dit que c’est le chef qui a mal travaillé. Pendant les législatifs partiels, quand le RDR a perdu, on a crié sur tous les toits que c’est le secrétaire général par intérim, Amadou Soumahoro, qui a fait le mauvais choix. Mais aux municipales partielles, le RDR a raflé tous les sièges. Là, je n’ai vu personne lever le doigt pour dire que la direction a bien travaillé. Il y a des problèmes qu’on peut gérer entre nous. En 2014, nous rentrons en précampagne. Le Président  de la République n’a pas le temps de voir qui a raison ou pas. Il a un objectif, aller à un second mandat. Je demande l’union de tous les militants. Mêmes ceux qui étaient indépendants, sont du RDR. Il faut que nous nous reconnaissions tous en Alassane Ouattara. Je dis que cette mairie appartient à tous les militants du RDR. S’ils ont des propositions, qu’ils viennent les faire. C’est la première fois dans l’histoire que le RDR accède à la tête de la mairie d’Anyama. Je suis en train de m’organiser pour trouver un site pour le RDR afin d’y bâtir un siège digne de ce nom. Avant la fin de mon mandat, le RDR doit avoir un siège flambant neuf, à la dimension de ce grand parti. C’est l’un de mes objectifs. 


14:14 Écrit par SYLLA dans DISCOURS ET DÉCLARATION DU MAIRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/11/2013

ANYAMA:FONDS DE LA PREMIERE DAME

DSC00030.JPGJE VOUDRAIS PROFITER DE CETTE OPPORTUNITÉS POUR DONNER LA PRIMEUR DE L'INFORMATION .NOUS VENONS DE RECEVOIR UN FONDS DE LA PREMIÈRE DAME POUR TOUTES LES FEMMES D'ANYAMA ,SANS EXCEPTION .NOUS NOUS DONNERONS L'INFORMATION AUX FEMMES AUJOURD'HUI MÊME POUR QU'ELLES COMMENCENT DÉJÀ LA FORMATION .NOUS NOUS SOMMES BATTUS POUR QU'ANYAMA SOIT INSCRIT DANS DANS CE GRAND PROJET PUISQUE TOUTES LES FEMMES ALLAIENT A ABOBO .NOUS AVONS FAIT EN SORTE QUE LA COOPEC D'ANYAMA SOIT INSCRITE DANS LE PROJET .NOS DOLÉANCES ONT ÉTÉ SATISFAITES ET D'ICI LA FIN DU MOIS ,ON FERA LA REMISE DES PREMIERS CHÈQUES .

12:39 Écrit par SYLLA dans ACTUALITÉ ANYAMA, DISCOURS ET DÉCLARATION DU MAIRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/11/2013

Promotion de l’investissement / Le directeur général du Cepici affirme : ‘‘Les collectivités décentralisées doivent fonctionner comme des entreprises’’

CEPICI-rencontre-singapour-0005.jpg«Participer à ICI 2014 permettra de promouvoir et de commercialiser les collectivités pour aboutir à terme à une internationalisation des normes de gestion. Les communes et les régions doivent fonctionner comme des entreprises ». Ce sont les propos tenus par Emmanuel Essis Esmel, directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI). C’était lors du centre d’information et d’échanges avec les collectivités sur le forum Investir en Côte d’Ivoire 2014 (ICI 2014) organisé le mardi 12 novembre 2013 à l’hôtel du district d’Abidjan. Il a justifié et expliqué aux présidents des Conseils Généraux et aux maires, toutes les opportunités que pourrait leur offrir une participation à ICI 2014 : « nous voulons recueillir l’adhésion des mairies et des régions, pour que ce forum qui porte sur le thème ‘’secteur privé, levier d’une intégration régionale réussie’’ puisse véritablement être un levier de développement des mairies et des régions ». Selon M. Essis, c’est une plateforme d’échanges qui permettra de les mettre en relation avec ceux qui veulent investir en Côte d’Ivoire. C’est dans cette optique qu’il a annoncé l’élaboration en 2014 de la cartographie des régions afin de mieux orienter les investisseurs. Les présidents de région et les maires présents, au cours des échanges qui ont suivila présentation faite par le directeur général du Cepici, ont dit leur satisfaction de se voir associés à un tel événement. Certains ont cependant déploré le manque de moyens, compte tenu des subventions limitées qu’ils reçoivent de l’Etat ivoirien, et ont sollicité des mesures d’allègements de leur frais de participations. ICI 2014 se déclinera en panels, en expositions et en conférences. Le forum qui se déroulera du 29 janvier au 1 février 2014 devrait réunir environ 1500 participants. L.A

 

11:33 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05/11/2013

COMPTE-RENDU VISITE DU MAIRE A L HONORABLE OUATTARA SIAKA, le vieux Bakary Koné ET A DIAKITE IBRAHIM DIT MOUALIM

           Le Maire de la commune d’Anyama, Amidou SYLLA  a rendu le vendredi 1er novembre et le dimanche 03 novembre 2013, une visite à l’Honorable OUATTARA Siaka, député d’Anyama, le vieux Bakary Koné et à  Monsieur DIAKITE dit « moualim », personnalité politique  à Anyama.

             La motivation de cette visite était de souhaiter à ces trois personnalités, la bienvenue de leur pèlerinage à la Mecque, lieu saint de l’Islam et de célébrer et partager  avec les familles de ces derniers, la joie et la fierté de voir un des leurs accomplir ce pilier de l’Islam.

             Cette visite a été l’occasion d’intenses séances de bénédictions comme il est de coutume en pareilles occasions, mais les personnalités ont surtout profité de cette occasion pour parler de réconciliation entre elles ; de cohésion au sein des populations après les dernières élections municipales un peu mouvementées.

              L’on peut gager que cette rencontre contribuera notoirement à décrisper l’atmosphère un peu délétère qui prévalait à Anyama après ces dernières élections.

 

                                                                                                                                                         Servcom

17:32 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

COMPTE-RENDU VISITE DU MAIRE A L HONORABLE OUATTARA SIAKA, le vieux Bakary Koné ET A DIAKITE IBRAHIM DIT MOUALIM

           Le Maire de la commune d’Anyama, Amidou SYLLA  a rendu le vendredi 1er novembre et le dimanche 03 novembre 2013, une visite à l’Honorable OUATTARA Siaka, député d’Anyama, le vieux Bakary Koné et à  Monsieur DIAKITE dit « moualim », personnalité politique  à Anyama.

             La motivation de cette visite était de souhaiter à ces trois personnalités, la bienvenue de leur pèlerinage à la Mecque, lieu saint de l’Islam et de célébrer et partager  avec les familles de ces derniers, la joie et la fierté de voir un des leurs accomplir ce pilier de l’Islam.

             Cette visite a été l’occasion d’intenses séances de bénédictions comme il est de coutume en pareilles occasions, mais les personnalités ont surtout profité de cette occasion pour parler de réconciliation entre elles ; de cohésion au sein des populations après les dernières élections municipales un peu mouvementées.

              L’on peut gager que cette rencontre contribuera notoirement à décrisper l’atmosphère un peu délétère qui prévalait à Anyama après ces dernières élections.

 

                                                                                                                                                         Servcom

17:32 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

31/10/2013

rencontre entre le Maire Amidou Sylla et le collectif des chefs traditionnels du 24/10/2013 à 10h45mn

DSC00995.JPG

12:16 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

26/10/2013

image

DSC00148.JPG

18:47 Écrit par SYLLA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg